Claude Charay

Photographe-Amateur

Accueil > Photographie > Matériels et Tutos > La photographie de nuit

La photographie de nuit

Dans le cadre du Photo-club montilien

Le mardi 8 janvier 2013.

La photographie de nuit

Notre environnement urbain ou campagnard se trouve totalement changé la nuit. La nuit permet aux photographes de créer un univers d’ombre et de mystère, qui va susciter une émotion différente propre à chaque ’’lecteur’’ et/ou ’’visiteur’’ en fonction de leur vécu. La photographie de nuit donne au photographe d’innombrables sujets de créations artistiques...

Le matériel utile pour la photo de nuit (voir indispensable)

- Un appareil photo, un réflex donnera plus de possibilité créative... - Un pied photo (parfois un monopode voir un deuxième pied photo pour le flash). - Une télécommande. - Filtre polarisant et/ou filtre gris neutre (ND4, ND8 à ND1000) - Une petite lampe rouge (pour voir l’afficheur...) - Une torche LED, un flash externe avec déclenchement manuel.

Pré réglage de l’appareil photo

- En premier, choisir les ISO les plus bas de l’appareil (80, 100 ou 200) - Mettre la mise au point sur le mode manuel. - Ensuite suivant le cas on passe en priorité a l’ouverture (mode A ou AV) soit en tout manuel (mode M) - Pour l’utilisation d’une pose très longue au-delà de 30s on se met en pose B (Bulb) et on utilise une télécommande. - Certains réflex ou bridges possèdent un timer intégré...
Relevage du miroir (propre aux réflex) est une fonction qui permet de compenser le flou de bouger du a cet organe. Utile entre 1/20eme et 2s, personnellement je préfère l’utiliser systématiquement en photo de nuit. Quand cette fonction est active, le premier appui sur le déclencheur relève le miroir, le second déclenche la prise.
Sur Canon : C.Fn III : Autofocus/Cadence 13 Sur Nikon : Sélecteur du mode de déclenchement et positionner ce dernier sur MUP (D300S) Sinon passer en live-view, cela revient au même.

L’ouverture

- Une grande ouverture, 2,8 ou 4 permettra de diminuer le temps de pose et permettra de jouer avec la faible PDC (profondeur de champ) - Une faible ouverture, réglée de f10 à f22, permettra de rallonger le temps de pose, intéressant avec filtres, supprimer les passants dans une rue, figer l’eau d’une rivière, cascade ou pour réaliser une circumpolaire par exemple...

La balance des blancs

Si vous travaillez en JPG, pensez a bien choisir la balance des blancs à la prise de vue (en ville choisir tungstène) et toujours faire un essais de rendu ! Après coup, on ne peux revenir en arrière sans détérioration de l’image... Si vous travaillez en RAW, c’est ’’moins’’ important, dans votre logiciel de traitement du RAW (Dérawtiseur) vous pourrez agir sur la BDB sans perte. Mais pour visualiser le rendu sur place, je conseil de choisir la BDB approprié à la PDV (Prise De Vue)

Les illuminations de noël

Je conseil l’utilisation du trépied. Grand angle ou 50 mm et le 100 mm macro (lui, je ne peux pas m’en passer) Plus que les classiques photos grand angle des illuminations, je pense qu’il vaut mieux serrer l’action avec un petit télé (100mm) et jouer sur la faible PDC en f2,8 ou à f22 pour transformer les lumières en ’’étoiles’’ de Noël.

JPEG - 831.3 ko

Le bruit et la photo de nuit

Le bruit numérique (artefacts de couleurs) désagréable en photo normale, peux dans certains cas servir la photo de nuit. Si nous augmentons les iso.. on réduit le temps de pose, mais le bruit augmente très vite avec le temps de pose... On va se servir de ce bruit pour le transformer en grain lors du passage en N/B.

L’heure bleue

Les meilleurs moment pour réaliser une photo de nuit d’un paysage, ville ou d’un monument, c’est 1/2 heure avant le lever du soleil ou 1/2 heure après... cela s’appelle l’heure bleue... (Blue Hour) Durant ces quelques minutes même s’il fait encore ou déjà nuit le ciel apparaitra bleu... et donnera un bel effet.
Voir les applis pour smartphone ou site web... Android : GoldenPic lite (gratuit avec pb) Ios : BlueHourApp 1,79eur – Golden Lite gratuit, mais mon ipad n’en a pas voulu (ios5 mini) Web : www.bluehoursite.com/

La lune

Deux cas de figure : la lune seule ou dans un paysage...
Seule : ISO 100, mode AV f7,1 (f5,6 à f8 exploitable) Comme pour la neige il est bien de sur exposer un peu. La balance des blanc réglée sur lumière tungstène...
Dans un paysage : Cela se complique... Soit on expose bien la lune et le paysage est sombre, soit le contraire... La il faut faire des essais d’exposition, il est possible de faire un bracketing important + - 2 IL puis de fusionner avec photoshop ou un logiciel HDR (imagefuser sur Mac ou EasyHDR sur PC) Par contre là on choisira une petite ouverture (f10) mais on évitera de dépasser 8 secondes sinon le lune ne serra plus ronde !

Utilisation du pied

Dans notre région, le mistral souffle souvent et fort... Donc si vous avez un zoom stabilisé en principe on supprime l’IS sur pied, sauf en cas de mistral ! De plus toujours avoir un tendeur pour le sac photo sous le pied et faire un contre poids...

Les filtres neutres

Les filtres gris neutre dit ’’filtre ND’’ permettent de diminuer la quantité de lumière qui entre dans l’objectif... sans modifier les couleurs. Les plus courant sont : ND2 ( multiplie le temps de pose par 2 etc..) ND4, ND8, ND400 et ND1000
L’utilisation de ces filtres pour des paysages de nuit ou fin de journée sur des rivières, routes et ville, est fort utile. Rivière / eau / mer : accentue l’effet de lissage de l’eau ou de la brume sur l’eau. Route / place ou monument : en augmentant le temps de pose, les passant disparaissent ou deviennent des ombres furtives...

En Paysage : permet de diminuer la sur exposition des éclairages publics... Si vous avez un filtre polarisant, celui-ci peux donner un résultat presque équivalent en le retournant : la partie ciel vers le bas...

Répondre à cet article

par Claude Charay